Front des Vosges 14-18

Tourisme de mémoire 14-18, LE FRONT DES VOSGES

Front des Vosges 14-18
Front des Vosges 14-18

LE MASSIF DES VOSGES

Front des Vosges 14-18

LE MASSIF DES VOSGES A TRAVERS L'HISTOIRE

Le Massif des Vosges a une histoire riche, construite aux sons du fracas de l'histoire européenne. La Grande Guerre a modifié pour longtemps les paysages vosgiens. Les tranchées et les destructions opérées par les violents combats et les tirs de mortiers sont encore visibles aujourd'hui.
Au lendemain du traité de Francfort, la fixation de la frontière du Reich sur la crête des Hautes-Vosges aboutit à une militarisation inédite du massif. Côté français, une ceinture de places fortes, renforce Belfort et Epinal. Côté allemand, la construction de lignes ferroviaires permet de conduire les troupes jusqu'au fonds des vallées ou de la plaine.







QUATRE ANS DE GUERRE DE MONTAGNE

Le déclenchement de la Première Guerre mondiale se traduit par l'offensive française qui porte l'effort principal à l'ouest du Donon en direction de Metz, et déborde vers la plaine d'Alsace depuis Belfort ou encore les cols vosgiens.

Si la manoeuvre permet d'avancer jusqu'aux portes de Mulhouse et de franchir la crête jusqu'à Sainte Marie aux Mines, elle s'arrête rapidement en raison de la résistance de lignes allemandes. Le front se stabilise le long d'une ligne allant du Donon au Jura, avec comme points forts : la Tête des Faux, le Linge, l'Hartmannswillerkopf (Vieil Armand) sur le versant alsacien et sur le versant lorrain, de la Fontenelle à la Chapelotte, théâtres d'attaques meurtrières entre 1915 et 1918.